Brice MABIAMA est relégué en MTN Elite Two avec OFTA Kribi FC

Malheureusement, cela n’a pas suffi !

Malheureusement, Brice MABYAMA a dû passer en deuxième division avec l’OFTA Kribi FC.

 

Les nouveaux arrivants ont du mal. Ce n’est pas une nouvelle sagesse, c’est un fait de l’industrie du football.

Trois victoires en 22 matches ne suffisent pas. 10 tirages sont trop nombreux pour survivre.

Le milieu de terrain, dans la mesure où il existait occasionnellement, ne pouvait ni créer de pression vers l’avant ni soutenir efficacement la défense, même si la défense était toujours la meilleure partie de l’équipe.

L’attaque de l’OFTA m’a été difficile à juger en termes de qualité, car, comme je l’ai dit, non seulement il manquait le milieu de terrain, mais aussi parce qu’il n’y avait aucun signe d’une structure de jeu constructive… et cela commence en défense. Haut – loin était la devise. Ce n’est pas du « foot » !

Les 10 nuls et l’attaque inexistante ont porté le coup fatal au club.

L’équipe n’était pas équilibrée, il y avait trop de joueurs trop jeunes, aucun joueur qui voulait prendre ses responsabilités, prendre les devants.

La plupart des joueurs manquaient définitivement d’attitude professionnelle.

Le manque d’attitude des joueurs envers le football et le club était flagrant lors du dernier match contre le Coton Sport : un 1:9 n’a rien à voir avec le professionnalisme, ce n’est pas de l’amateurisme, c’est du pur refus de travailler. Je plains Brice MABYAMA et deux ou trois autres joueurs qui ont dû s’entourer d’anti-footballeurs. Qui devraient s’entourer de joueurs pour qui le ballon n’était pas un ami mais un ennemi… mais la sélection des joueurs était finalement faite par le club en collaboration avec ses officiels.

 

Les « OCEAN BOYS » sont allés nager – je leur souhaite que la saison prochaine dans le MTN Elite Two ils surfent sur une vague de succès dans le dos de la MTN Elite One League !